Buenos Aires : 400 000 Argentins dans la rue pour protester contre la présidente Cristina Kirchner

0
26

Des milliers d’Argentins sont descendus dans la rue ce mercredi pour demander justice après la mort jugée « douteuse » du procureur Alberto Nisman, retrouvé le 18 janvier dernier dans son appartement du quartier de Puerto Madero. Outre cet hommage au juge décédé, les Argentins ont aussi voulu montrer à travers cette marche silencieuse leur opposition au régime Kirchner, dont le deuxième mandat se termine assez difficilement. Ce type de protestation est une première depuis l’arrivée au pouvoir de Cristina Kirchner en 2007.

Chargé d’un dossier sur un attentat à la voiture piégée en 1994 contre l’immeuble de l’association juive (l’AMIA) à Buenos Aires, qui a fait 85 morts et 300 blessés, le juge avait, quelque temps avant qu’on ait retrouvé son corps, lancé une accusation d’entrave à l’enquête contre la présidente Kirchner et le ministre des Affaires étrangères Hector Timerman. Le juge, qui accusait l’Iran d’être le commanditaire de l’attentat, reprochait à la présidente et au ministre d’avoir couvert les suspects iraniens en échange de contrats commerciaux. D’où le doute sur la mort du procureur Nisman, son corps ayant été retrouvé alors qu’il s’apprêtait à aller donner les preuves de ces allégations devant le Congrès.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.