France : François Hollande a tenu sa promesse sur le budget de l’Elysée

0
22

Le président français n’a pas failli à sa promesse de faire passer le budget de l’Elysée, en-dessous du seuil des 100 millions d’euros.

L’objectif initial était « de stabiliser le budget au niveau », toutefois, le ministère des finances a précisé que depuis 2014, « l’exécution des dépenses, hors dotation aux amortissements et provisions », représente actuellement 98,27 millions d’euros. Les économies sont de 3,6 millions par rapport à la somme définie dans la loi des finances, et atteignent 2,82 millions en moins, comparativement aux dépenses de l’année 2013.

Selon 20 minutes, les réductions de dépenses se chiffrent à 17,2 millions d’euros, depuis 2012.

Les postes concernées par les réductions

Il s’agit en premier lieu de la rubrique « personnel ». Les charges de personnel ont connu une réduction de 1,9 % pour 66,33 millions d’euros actuellement contre 67,61 millions en 2013. Ce qui équivaut à 806 employés à temps plein contre 836 en 2013. Les embauches sont moindres, notamment au niveau des chauffeurs et des secrétaires.

Au niveau des déplacements, le budget consacré à ce poste est descendu à -1,6% depuis 2013, pour stagner à 14,52 millions d’euros en 2014.

En effet, le personnel de l’Elysée se déplace désormais en classe économique, et ne privilégie plus les vols directs. Toutefois, les aléas liés à l’activité internationale de François Hollande peuvent faire varier ces chiffres, à tout moment.

Quand au parc automobile, il a été réduit de 21%. De 88 voitures en mai 2012, à 69 fin 2014 et cette diminution prend en considération l’utilisation de voitures électriques.
Par ailleurs, le personnel est actuellement formé au système d’optimisation des gestions de déplacements.

Enfin, pour ce qui est des dépenses de réception, Bercy souligne que les achats de nourriture et de boissons, incluant le vin, a été réduit à 1,75 million d’euros, s’il était de 1,79 million d’euros auparavant. Et ce malgré, les 30% de réceptions et évènements supplémentaires en 2014.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR