Un boulanger accusé d’être un « mauvais musulman » victime d’agression à Nice

0
228
sandwich

Des inconnus ont cassé la vitrine de la boulangerie de Loïc à coup de pierres, dimanche 14 décembre dernier. Le propriétaire, accusé d’être un « mauvais musulman » a également déjà été attaqué dans sa propre boulangerie par trois individus, il y a un mois.

« Un Français avant tout »

L’artisan boulanger se dit victime d’une police religieuse. Loïc a juste fait un lien entre les deux événements : celui d’il y a un mois où il a été traité de « mauvais musulman » par trois individus dans sa propre boutique et la fois où sa vitrine a été fracassée à coup de pierres. Loïc dont le seul tort serait de servir de l’alcool dans ses pâtisseries ou du jambon dans ses sandwichs, se défend tant bien que mal face à ces agressions.

« Je suis un être humain et un Français avant tout. J’essaie d’élever mes enfants, j’essaie de travailler et j’essaie de vivre.« 

Le propriétaire d’un snack voisin interpellé

Dans la foulée, trois arrestations ont été effectuées par la police de Nice. Parmi eux, le propriétaire d’un snack voisin qui a nié avoir participé à de tels actes qu’il condamne également. Les accusés devront toutefois se présenter devant le tribunal compétent en janvier. En attendant leur procès, Loïc continue de servir sa clientèle dans la peur.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.