Boston : les parents d’un garçon mort lors de l’attentat de Boston ne souhaitent pas la peine de mort pour l’auteur du crime

0
21

Alors que Djokhar Tsarnaev – l’auteur de l’attentat de Boston – est reconnu coupable sur une trentaine de chefs d’accusation, dont 17 passibles de la peine de mort, les parents d’une jeune victime sont contre l’application de la peine capitale.

« Il est temps de tourner la page »

En avril 2013, un attentat à la bombe artisanale, perpétré par Djokhar Tsarnaev, alors âgé de 19 ans et son aîné, Tamerlan Tsarnaev – tué par les policiers quatre jours après le drame – a causé la mort de trois personnes, dont Martin Richard, un garçon de huit ans. Reconnu coupable de plusieurs chefs d’accusation le 8 avril dernier, Djokhar Tsarnaev pourrait être condamné à mort à l’issue de la deuxième phase de son procès qui s’ouvrira mardi prochain. Alors que l’on pourrait s’attendre à ce que les parents de la jeune victime crient vengeance suite à la mort de leurs fils, Bill et Denise Martin ont fait savoir ce vendredi, qu’ils souhaiteraient que cette tragédie se conclue par un accord entre le département de la Justice et Djokhar Tsarnaev.

Les Richard alors de déclarer « Nous ne comprenons que trop bien l’atrocité et la brutalité des crimes commis. Nous étions là. L’accusé a tué notre fils de 8 ans, mutilé notre fille de 7 ans et a volé une partie de notre âme. » Malgré cette triste constatation, « Nous serions d’accord si le département de Justice enlevait la possibilité de la peine de mort, si en échange le défendant passe le reste de sa vie en prison sans possibilité d’être relâché ou de faire appel ».

Afin d’expliquer cette prise de décision, la famille de terminer en ajoutant que « Nous pensons qu’il est temps de tourner la page afin de mettre fin à l’angoisse et de chercher un meilleur avenir, pour nous, pour Boston, et pour le pays ».

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR
Journaliste spécialisée dans l'actualité internationale et people.