Boko Haram : 185 femmes et enfants enlevés au Nigéria

0
90

Boko Haram continue de sévir et de faire régner la terreur au Nigéria. L’armée, en sous-effectif et par manque de moyen reste en retrait face aux attaques islamistes quasi quotidiennes perpétrées par l’organisation.

Le même scénario qu’à Chibok

Dimanche dernier, Boko Haram a enlevé pas moins de 185 personnes, dont des femmes et des enfants, pendant une attaque au village de Gumsuri, dans le nord-est du Nigéria. Ce raid rappelle l’attaque de Chibok au cours de laquelle, le groupe islamiste a kidnappé plus de 200 lycéennes en avril dernier. Selon deux responsables locaux, les otages ont été transportés à bord de camions qui les ont conduits dans la forêt de Sambisa, un des fiefs connu de Boko Haram. Le kidnapping de femmes et de jeunes filles est fréquent dans cette partie du monde. Elles sont généralement capturées pour servir d’esclaves sexuelles ainsi que pour effectuer les différentes tâches ménagères dans les camps de l’organisation. Un récent rapport de Human Rights Watch a même mis en exergue leur utilisation en première ligne dans les combats.

les femmes et les enfants sont victimes d'enlèvement quasi quotidien au Nigéria

Si l’enlèvement de Chibok a généré la mobilisation internationale autour de la campagne #Bingbackourgirls sur les réseaux sociaux, force est de constater que face à la faiblesse de l’armée nigériane, les enlèvements de femmes et d’enfants sont choses courante au Nigéria.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.