Birmanie : un Néo-Zélandais et deux birmans condamnés à deux ans de prison pour insulte envers Bouddha

0
31
Philip Blackwood et un de ses collègues birmans escortés par la police le 17 mars

Suite à l’utilisation de l’image de Bouddha dans une publicité, un Néo-Zélandais et deux birmans ont été condamnés, mardi en Birmanie, à deux ans de prison avec travaux forcés pour blasphème.

Pour faire la promotion d’une soirée organisée dans son bar, Philip Blackwood, 32 ans, a publié sur Facebook un visuel montrant une photo de Bouddha portant des écouteurs. Le 17 mars, le Néo-Zélandais et deux de ses collègues birmans : Tun Thurein et Htut Ko Ko Lwin ont été condamnés à deux ans de prison avec travaux forcés pour « insulte à la religion » et six mois pour trouble à l’ordre public. D’après le juge, en utilisant l’image de Bouddha, le gérant du bar de Rangoun avait « intentionnellement voulu insulter les croyances religieuses ».

affiche bouddha
L’affiche remise en cause

Les trois hommes ont été incarcérés en décembre. Ils ont été interpellés suite à la plainte d’un responsable du département des affaires religieuses. L’établissement a été fermé. Pendant les audiences, le gérant du bar ainsi que ses deux collègues ont nié avoir voulu insulter la religion.

Des affrontements entre musulmans et bouddhistes radicaux ont commencé en Birmanie en 2012. Au moins 250 personnes ont perdu la vie dans ces violences et des dizaines de milliers ont du être déplacées. Les victimes sont principalement des musulmans. Plus de 80% de la population de la Birmanie est bouddhiste.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.