Ben Affleck s’emporte dans un débat télévisé sur la radicalisation de l’Islam (VIDEO)

0
62
ben_affleck

Ben Affleck est à l’affiche du nouveau film de David Fincher, « Gone Girl » dont il a fait la promotion, samedi dernier, au Real Time de Bill Maher. Un moment pour lui d’apporter également son soutien à l’Islam et aux musulmans qui ne sont pas tous des mafias, selon ses dires.

L’islamophobie incite à une haine entre les musulmans

Il était venu sur le plateau du Real Time de Bill Maher pour parler de son nouveau rôle dans le dernier film de David Fincher, intitulé « Gone Girl ». Mais l’acteur de 42 ans, Ben Affleck n’a pas pu se retenir lorsqu’un débat sur l’Islam radical a été entamé par l’animateur avec un autre invité, Sam Harris. Ce dernier, spécialiste des neurosciences et athéiste militant, n’est plus à présenter au grand public pour ses propos controversés contre les religions. Pour ouvrir le débat, il a annoncé que l’Islam était un danger pour les musulmans car il s’agit d’une doctrine qui refuse les critiques et qui entraîne des tensions au sein même des pratiquants. Il dénonce ainsi l’islamophobie comme un concept « intellectuellement ridicule ».

Ben Affleck tacle Sam Harris de raciste

Face à de tels propos, l’acteur de Gone Girl a piqué une crise et a fini par traiter son voisin de plateau de raciste.

« Vous dites que l’islamophobie n’est pas une réalité? C’est répugnant et raciste! Cela revient à dire que les Juifs sont sournois! »

Mais Harris est resté sur sa position en continuant d’affirmer que l’islam fait partie des mauvaises idéologies qui doivent être critiquées. Rouge de colère, Ben Affleck a rétorqué que tous les musulmans ne sont pas pareils et qu’il ne faut pas tous les mettre dans un seul et même lot.

« Gone Girl » en tête du box-office américain

L’acteur Ben Affleck interprète le personnage d’un mari dont la femme a disparu dans « Gone Girl ». Ce thriller dont le budget de réalisation est estimé à 60 millions de dollars, a ainsi gagné plus de 37 millions de dollars lors de son premier week-end de lancement sur les écrans nord-américains. Un véritable succès pour l’acteur-réalisateur, scénariste et producteur américain, plus connu dernièrement pour ses engagements politiques et principalement pour sa révolte contre l’islamophobie.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.