Belgique : une mère suspectée d’avoir tué ses trois filles en provoquant volontairement un incendie

0
36

Une mère est soupçonnée d’avoir volontairement incendié sa maison, tuant ses trois filles, mercredi, en Belgique. Elle a été placée sous mandat d’arrêt et inculpée pour chef d’assassinat.

Trois fillettes meurent dans un incendie volontaire

Mercredi, un incendie s’est déclaré dans une maison située dans la rue Zwartenbroek, à Lennik, dans le Brabant flamand, en Belgique. Trois fillettes: Oumy, Abbygail et Madisson, âgées de 7, 5, et 3 ans, ont perdu la vie dans l’incident. D’après les premiers éléments de l’enquête, l’incendie a été volontairement déclaré puis embrasé par des produits inflammables. Le parquet d’Hal-Vilvorde a fait appel à un expert en incendie, qui a confirmé le caractère criminel du drame.

Le père de famille raconte un drame familial

Helmut, le père des trois petites filles a raconté que Sonja, la mère des enfants, est une femme instable. Elle consommerait de l’alcool mélangé avec des médicaments et passerait la majorité de son temps à dormir. Le jour du drame, un huissier était venu lui annoncé que son mari réclamait la garde exclusive des trois filles ainsi que son expulsion. D’après Helmut, cité par La Dernière Heure, Sonja a alors décidé d’enfermer ses enfants dans une remise servant de bureau, avant d’y mettre le feu.  Elle a alerté le père qui travaillait sur un chantier. Celui-ci a immédiatement prévenu les pompiers et sa sœur qui vit non loin de la maison: « Elle m’a dit qu’elle ne perdrait jamais les enfants. Ensuite elle a dit qu’elle allait mettre le feu à la maison et tuer ainsi nos filles. ». La tante des enfants est arrivée trop tard. D’après les récits du père de famille, son épouse aurait raconté à la tante des enfants que ces dernières « avaient crié dix minutes et puis que c’était fini ».

La mère mise en examen pour assassinat

Le parquet d’Hal-Vilvorde a indiqué, jeudi, que la femme de 35 ans n’a fait aucune déclaration devant la police et le juge d’instruction. Elle a été placée sous mandat de dépôt et mise en examen pour assassinat. Une autopsie a été effectuée sur les corps des trois fillettes. Le père de famille ainsi que l’aînée de ses filles, 11 ans, qui était à l’école au moment du drame, ont été pris en charge par une assistante psychologique.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.