Belgique : Plus de 120.000 personnes ont manifesté contre l’austérité

0
22

La manifestation  s’est déroulée ce jeudi 6 novembre dans les grandes rues de Bruxelles. Les manifestants étaient entre 120.000 et 130.000 et ils ont défilé pour dire non à l’austérité en Belgique portée par le nouveau Gouvernement de droite. Il y a eu des incidents à la fin du cortège occasionnant des blessés dont 20 policiers.

Les nouvelles autorités de droite veulent réduire la masse salariale de la fonction publique de 10% en 5 ans, de réduire les crédits d’investissement de plus de 20% et de ne remplacer qu’un départ à la retraite sur 5 ans. De telles réformes vont couter 336 euros par année à chaque Belge. Et selon l’économiste à l’université de Gand, Geert Peersman, « la perte sera encore plus énorme ». D’autres experts ont informé que ces mesures sont les premières à être prises depuis 1982 et que le pouvoir d’achat de la population va beaucoup baisser. Les autres mesures fustigées par les ménages belges sont le gel temporaire du système d’adaptation automatique des salaires à la hausse des prix, la limitation du système des préretraites, la limitation des budgets de la santé, des dépenses sociales et le report de l’âge de la retraite à 67 en début 2030 contre 65 présentement.

Ainsi, pour montrer leur position face  à toutes ces mesures, 3 grandes organisations syndicales se sont levées, à savoir l’organisation libérale, socialiste et chrétienne.  Elles estiment que le Gouvernement appuie les employeurs et pénalise les salariés. Les fonctionnaires qui sont aussi de la partie n’ont pas manqué de menacer le Gouvernement. « Nous passerons à la vitesse supérieure, si le Gouvernement ne fait pas marche arrière » a lâché un leader du syndicat chrétien CSC. Devant l’affluence de la manifestation, le Premier ministre a vite appelé à la concertation et le ministre de l’Emploi, le chrétien-démocrate Kris Peeters a été interpellé pour renouer les discussions avec le patronat et les syndicats.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.