Barak Obama, allié inconditionnel de la Grèce et du parti Syriza

0
20

Le Président américain Barak Obama vient d’émettre son opinion concernant la situation économique de la Grèce.

Lors d’une interview de la CNN, Barak Obama affirme qu’on ne pouvait pas « continuer à pressurer des pays qui sont en pleine dépression », une opinion faisant référence à la Grèce où, affirme-t-il, « le niveau de vie des gens a chuté de 25% ». Cette situation rend toute réforme difficile, ajoute le Président.

Le remboursement des dettes, une priorité selon Barak Obama

Malgré ce bilan économique sans merci, Barak Obama manifeste un soutien indéniable au parti Syriza et affirme que le remboursement des dettes devra être la priorité du nouveau gouvernement. Pour cela, il suggère une stratégie de croissance, qui est « la meilleure façon de réduire les déficits et de restaurer la solidité fiscale ».

Dans tous les cas, ce point de vue est largement partagé par Alexis Tsipras, le Premier Ministre grec, qui souhaite plus que tout renégocier la dette de 300 milliards d’euros accumulés par la Grèce.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.