Santé : l’AVC amoindrit la mémorisation et les facultés de réflexion

0
59

D’après la revue Stroke, et selon une étude américaine, l’accident vasculaire cérébral ou AVC, altère considérablement les fonctions cognitives. La mémoire et la vitesse de réflexion, du malade atteint d’ AVC de plus de 65 ans, subissent un vieillissement avant terme de 8 ans.

En effectuant des études poussées sur des patients « avant et après l’AVC, entre 1998 et 2012 », des scientifiques de l’université de Michigan, aux Etats-Unis, ont réussi à établir un constat clair. La mémoire et la réflexion sont diminués, chez les victimes d’AVC. Ces résultats sont le fruit de recherches sur 4 900 cas de plus de 65 ans, qui ont été affectés par un AVC, lequel provoque des « problèmes moteurs, sensitifs, cognitifs et sensoriels », entraînant un vieillissement prématuré du cerveau.

Si les malades atteints d’AVC ont un âge moyen de 73 ans, les plus jeunes ne sont pas épargnés. Actuellement, l’AVC affecte même les jeunes enfants ; de plus, 20% des malades sont âgés de moins de 20 ans.

Selon le ministère français de la Santé, l’AVC concerne 130 000 patients, annuellement, et provoque jusqu’à 33 000 morts. Environ 70 000 malades subissent des problèmes handicapants, tels l’aphasie, les pertes de mémoire. L’AVC « est la première cause d’handicap physique et la deuxième cause de démence après Alzheimer ».

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR