Autriche : interdiction des lettres « IS » sur les plaques d’immatriculation.

0
20

Les autorités autrichiennes, régulièrement sollicitées, pour des demandes de plaques à connotation nazi, les refusent automatiquement. Récemment, le Ministère a reçu une demande de plaque à caractère djihadiste, notamment avec les abréviations « IS ».

Pour pallier à des demandes de plus en plus fantaisistes, l’Autriche va renforcer sa législation sur les plaques personnalisables. Ce type de plaques connaît un vif succès en Autriche, depuis 1989, avec 550 000 immatriculations accordées.

La loi actuelle bannit « les combinaisons de lettres ridicules ou choquantes » liés essentiellement à des messages cryptes à tendance néo-nazi, à l’instar des abréviations NSDAP, AH pour Adolf Hitler, ou bien sûr SS. De même, les chiffres 88 (Heil Hitler) ou 14 (Adolf Hitler) sont refusés.

Selon Andréa Heigl, porte- parole du ministère autrichien des transports, la nouvelle législation renforcée, prévue pour cet été 2015, comprendra une liste de « 30 à 40 combinaisons litigieuses », qui inclura les codes djihadistes et sera « régulièrement actualisé ».

La personnalisation des plaques coûte 228 euros, une contribution volontaire qui rapporte environ 85 millions d’euros annuel dans les caisses de l’Etat. Un montant réinvesti dans la sécurité routière, d’après la porte-parole.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.