Australie : des centaines de personnes manifestent contre l’islamisme radical

0
11

Ce samedi 4 avril, des centaines de manifestants se sont réunis dans plusieurs villes d’Australie pour dénoncer « l’islamisme radical » mais surtout pour défendre et rendre honneur aux « valeurs australiennes ».

Deux mouvements, une altercation

« Oui à l’Australie, non à la charia », « Pas d’Islam. Pas de charia. Pas de halal », telles étaient les revendications que l’on pouvait lire sur les pancartes des manifestants à Melbourne et Sydney entre autres. Le mouvement, baptisé « Récupérer l’Australie », est un moyen pour les australiens de montrer que « Nous sommes pour les valeurs australiennes et contre l’islamisme radical, mais nous ne sommes pas antimusulmans », comme l’explique Catherine Brennan, la porte-parole du groupe. Le mouvement, à vocation pacifiste a pourtant provoqué des contre-manifestations, taxant les participants de racisme et les incitant à plus de tolérance. Clare Fester, l’organisatrice des contre-manifestations de Sydney alors de déclarer à travers un communiqué que « Leurs attaques (celles des participants au mouvement « Récupérer l’Australie » ndlr) contre l’Islam sous-entendent que tout musulman est violent, soutient le terrorisme et est anti-femme. C’est une tentative de viser tous les musulmans avec des stéréotypes racistes ». Face à ces critiques véhémentes, la porte-parole du mouvement « Récupérer l’Australie » d’expliquer qu’aucune discrimination n’a été perpétrée puisque des Australiens de diverses confessions participaient à la manifestation de ce jour.

Les divergences d’opinion s’étant imposées, de violents échanges se sont produits entre les deux groupes de manifestations provoquant des échauffourées, notamment à Melbourne où les forces de l’ordre ont dû intervenir pour les séparer. A l’issue de ces altercations, plusieurs personnes ont été blessées tandis que trois manifestants ont été arrêtés.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR
Journaliste spécialisée dans l'actualité internationale et people.