Amedy Coulibaly utilisait pas moins de 13 numéros de téléphone pour brouiller la piste des policiers

0
28
amedy

De nouveaux éléments de l’enquête menée pour retracer d’éventuelles complices de l’auteur de la prise d’otages de l’Hyper Cacher de Vincennes, Amédy Coulibaly, ont permis de déterminer le nombre exacts des membres de son réseau.

Un téléphone pour chaque membre

Le terroriste du groupe islamiste Amedy Coulibaly utilisait pas moins de 13 numéros de téléphone dont un numéro pour chaque membre de son réseau, afin de déjouer d’éventuelles surveillances policières. Ce terroriste qui avait préparé son coup depuis le mois de novembre 2014, avait ainsi utilisé huit de ces numéros de manière régulière peu de temps avant les attentats de Montrouge et de l’Hyper Cacher de Vincennes. Selon les enquêteurs, cette pratique est courante dans le milieu du banditisme depuis plusieurs années. Dans le cas d’Amédy Coulibaly, plusieurs personnes ont déjà été arrêtées dont des amis proches qui habitaient le même quartier que lui, la Grande Borne à Grigny (Essone).

Des complices arrêtés

Quatre présumés complices d’Amédy Coulibaly ont déjà été arrêtés et mis en examen pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste ». La plupart, âgés de 22 à 28 ans, ont fourni des moyens matériels au terroriste dont une voiture (une Renault Mégane), des armes ou encore une moto (Suzuki). Les enquêteurs ont par ailleurs déclaré que même complices, ces derniers ne sont pas directement impliqués dans les assassinats dont le seul coupable est pour l’heure le jihadiste Amédy Coulibaly. Un des individus arrêtés pour complicité a d’ailleurs confié avoir agi sous la menace.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.