Attentat de Villejuif : Témoignage de la sœur de Sid Ahmed Ghlam

0
15
sid

Sid Ahmed Ghlam, le jeune étudiant en informatique, âgé de 24 ans, soupçonné d’avoir voulu perpétrer un attentat contre des églises catholiques de Villejuif dimanche 19 avril, est toujours placé en garde à vue à Paris. Jeudi, une sœur du jeune homme, domiciliée à Saint-Dizier (Haute-Marne), a apporté son témoignage au micro de l’AFP, précisant que son frère ne s’est jamais radicalisé et qu’il n’est pas un terroriste.

Interrogé par les journalistes sur les changements de comportement qu’elle aurait remarqués chez son frère ces derniers temps, la jeune femme a confié qu’il était toujours le même homme, qu’il n’a pas du tout changé.

« Mon frère n’a pas changé. Il n’y a pas eu de radicalisation. Je suis choquée par tout ça. Nous, on n’y croit pas. (…) Mon frère aussi parle avec les femmes et les respecte. Il est resté comme il a toujours été. Il n’a jamais eu de propos extrémistes. »

Quant aux armes que les enquêteurs ont retrouvé chez Sid Ahmed Ghlam, sa sœur a expliqué qu’elle lui avait rendu visite peu de temps avant les faits, sans jamais remarquer la présence de tels matériels.

« On ne croit pas que des armes ont été retrouvées chez lui. Je pense qu’il a été manipulé par des gens de l’extérieur, qui l’ont peut-être menacé. On n’est pas des terroristes. Je suis allée chez lui il n’y a pas longtemps et il n’y avait rien de tout ce qui a été décrit dans les médias (des armes notamment, Ndlr). »

Soupçonné d’avoir également été en contact avec un membre de l’EI en Syrie ou en Irak, le jeune homme a pourtant été décrit par sa sœur comme quelqu’un de non violent, aimable et respectueux envers les femmes.

« Mon frère n’a jamais été un extrémiste de l’islam. Il a toujours été droit. Il donnait des cours de langue arabe aux hommes et moi aux femmes, à la grande mosquée El-Fath (à Saint-Dizier, ndlr). (…) Il était toujours souriant, il rendait service. (…) On est très, très choqué par ce qui se passe en ce moment. On ne s’attendait pas à cela. Je l’ai eu au téléphone samedi, il m’a demandé des nouvelles des enfants et du quartier. Je l’ai vu aussi mardi dernier, il était normal et joyeux. Il devait même venir nous voir dimanche. Il est contre la violence. Il nous dit que l’islam, ce n’est pas ça, ce n’est pas tuer des gens. Il ne supporte pas du tout ça. »

Quant à la jeune fille interpellée mercredi 22 avril, à Saint-Dizier, la sœur de Sid Ahmed a confié qu’il s’agissait d’une ancienne copine de son frère, avec laquelle il voulait se marier mais ça n’a finalement rien donner.

« C’était son ex-copine. Je l’ai rencontrée à la mosquée, mais je ne lui parle plus depuis un an et demi. Mais avant ça, elle voulait se marier avec lui, mais ça ne marchait pas. Il n’a pas voulu. »

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR
J'adore écrire et tout y passe! People, Santé, Actus, High-tech, Insolite, Buzz, Musique et Cinéma...Vous en aurez de toutes les couleurs sur le site grâce à moi ;)