Attentat de Tunis : 23 nouveaux suspects arrêtés. Le réseau terroriste démantelé à 80%

0
8
tunis

23 nouveaux suspects ont été arrêtés ce jeudi par la police tunisienne dans le cadre de l’enquête menée sur l’attentat contre le musée du Bardo, le 18 mars dernier, faisant au total 21 morts dont un policier et 20 touristes étrangers.

Une « cellule terroriste » démantelée

Najem Gharsalli, le ministre de l’Intérieur tunisien a annoncé ce jeudi l’arrestation de 23 autres personnes soupçonnées d’avoir participer à l’orchestration de l’attentat du 18 mars dernier à Tunis. Dans un discours qu’il a tenu lors d’une conférence de presse, le ministre a précisé que les autorités tunisiennes ont réussi à démanteler à 80% la « cellule terroriste » responsable de cet attentat.

Un réseau composé majoritairement de Tunisiens

Dans son discours, le ministre de l’Intérieur a également souligné que toutes les personnes arrêtées sont des Tunisiens dont une femme. Trois personnes sont par ailleurs toujours recherchées dont un Algérien, un autre Tunisien et deux Marocains. Le Tunisien en cavale s’appelle Maher Ben Mouldi Gaidi et est soupçonné d’avoir fourni les armes qui ont servi aux deux assaillants lors de l’attentat au musée du Bardo. Selon les explications du ministre de l’Intérieur, les 23 complices se sont organisées de manière à assimiler à chacun une tâche bien spécifique lors de l’attentat. Les uns ont supervisé l’opération, certains l’ont planifié, d’autres ont servi d’assistants logistiques et les deux assaillants ont exécuté l’attaque. Selon M. Gharsalli, ces suspects devraient être présentés à la Justice ce jeudi.

La revendication de l’EI remise en cause

Suite à l’arrestation de ces 23 nouveaux suspects, le ministre de l’Intérieur a précisé que l’organisation de l’Etat islamique pourrait ne pas être l’auteur de cet attentat. En effet, c’est le terroriste Lokmane Abou Sakhr, un chef jihadiste de nationalité algérienne, considéré comme l’un des chefs de Okba Ibn Nafaa, le groupe de terroriste affilié à Al-Qaïda, retranché depuis deux ans dans les montagnes frontalières de l’Algérie, qui a dirigé cette attaque. Mohamed Ali Aroui a rapporté à l’AFP :

« Pour faire la propagande, la publicité, c’est l’État islamique qui a loué cet acte. Mais sur le terrain c’était Okba Ibn Nafaa, qui appartient à Al-Qaïda au Maghreb islamique, qui a organisé et commis ce crime. »

Dans la foulée, le ministre de l’Intérieur tunisien a également apporté quelque précisions sur le déroulement de l’attentat du 18 mars. Selon lui, 8 des touristes décédés ont été abattus alors qu’ils descendaient d’un bus, et 12 autres ont été tués à l’intérieur du musée.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR
J'adore écrire et tout y passe! People, Santé, Actus, High-tech, Insolite, Buzz, Musique et Cinéma...Vous en aurez de toutes les couleurs sur le site grâce à moi ;)