Sid Ahmed Ghlam : Les autorités sur les traces de deux complices présumés

0
38
attentat

Quelques jours après l’arrestation de Sid Ahmed Ghlam – le jeune terroriste soupçonné d’avoir organisé un attentat contre des églises catholiques parisiennes en début de semaine, les enquêteurs sont sur la piste d’au moins deux complices présumés.

Alors que les larmes versées pour les victimes des récents attentats contre Paris commençaient à peine à sécher, un nouvel attentat « imminent » visant des églises catholiques a été évité de justesse. Grâce à l’arrestation de Sid Ahmed Ghlam, un jeune étudiant en informatique de 24 ans, impliqué dans le meurtre mystérieux d’Aurélie Châtelain en début de semaine, les autorités sont sur le point de démanteler un réseau de terroristes basé dans la capitale.

Placé en garde à vue à l’Hôtel-Dieu, à Paris, pour au moins dix jours, Sid Ahmed Ghlam n’a pas encore révélé ses contacts. Mais après l’analyse du matériel informatique retrouvé à son domicile, les enquêteurs ont affirmé qu’il avait un contact en Syrie qui lui disait ce qu’il devait faire. Mercredi 22 avril, François Molins, le procureur de Paris a affirmé, lors d’une conférence de presse :

« Il était  en contact avec une autre personne pouvant se trouver en Syrie avec laquelle il échangeait sur les modalités de commission d’un attentat, ce dernier lui demandant explicitement de cibler particulièrement une église. »

Parmi les complices présumés de ce jeune terroriste, les enquêteurs tentent de retrouver le propriétaire d’une voiture qui a servi à Sid Ahmed Ghlam, pour récupérer les armes plusieurs jours avant la date de l’attentat.

Quant à son implication dans le meurtre de la professeure de danse sportive, Aurélie Châtelain, Sid Ahmed Ghlam a été reconnu coupable grâce aux résultats des premières analyses balistiques et génétiques, ainsi que les relevés de géolocalisation téléphonique. Pour l’heure, aucun aveux n’a toutefois été fait par ce jeune étudiant qui n’a pas arrête de changer sa version des faits, depuis son arrestation. Les policiers ont par ailleurs procédé à plusieurs perquisitions au domicile de ses proches, mercredi, à Saint-Dizier (Haute-Marne). L’enquête suit son cours.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR
J'adore écrire et tout y passe! People, Santé, Actus, High-tech, Insolite, Buzz, Musique et Cinéma...Vous en aurez de toutes les couleurs sur le site grâce à moi ;)