Attentat de la rue des Rosiers : trois suspects identifiés 33 ans après

0
10
le restaurant Jo Goldenberg, théâtre de l'attentat du 9 août 1982.

33 ans après l’attentat de la rue des Rosiers, trois suspects ont été identifiés.  

Trois suspects identifiés 33 ans après l’attentat

D’après une information de RTL, trois hommes suspectés d’avoir perpétré l’attaque de la rue des Rosiers, il y  33 ans, font l’objet de mandats d’arrêt internationaux, délivrés par le juge antiterroriste Marc Trévidic. Les auteurs présumés de l’attentat ont été identifiés en Norvège, en Palestine et en Jordanie.

L’attentat de la rue des Rosiers

L’attaque a eu lieu le 9 août 1982, dans le restaurant Jo Goldenberg, qui était situé au 7 rue des Rosiers dans le quartier du Marais, à Paris, dans le Pletzl, le quartier juif du 4ème arrondissement de la capitale française. Un groupe d’hommes armés s’était introduit dans le restaurant à l’heure du déjeuner. L’un d’entre eux a lancé une grenade. Après l’explosion, les assaillants ont ouvert le feu sur la foule, dans la rue. L’attentat, qui n’a pas été revendiqué, a fait six morts et vingt-deux blessés.

Anciens membres de l’Organisation Abou Nidal

Les faits ont été attribués à l’Organisation Abou Nidal, ou Fatah-Conseil révolutionnaire, un mouvement de la libération de la Palestine, responsable de nombreux attentats aveugles (attentats qui ne visent pas une cible en particulier mais dont l’objectif est de faire le plus grand nombre de victimes pour se faire connaître), dans les années 1970 et 1980. Le juge antiterroriste Marc Trévidic a expliqué : « Ils ont été identifiés 33 ans après les faits grâce à un minutieux travail d’enquête, à travers des recoupements et des témoignages, dont certains sous X, qui émaneraient d’anciens membres ou d’anciens proches du groupuscule terroriste palestinien. »

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.