Des pièces de monnaie frappées à l’effigie des héros d’Astérix en présence d’Uderzo.

0
21

Des pièces de monnaie disponibles au lundi 30 mars 2015, qui reproduisent chacune les héros d’Astérix, ont été inaugurées en présence de leur dessinateur, Albert Uderzo, à la Monnaie de Paris. Ces pièces ont respectivement pour thème une aventure du héros gaulois, imaginé par René Goscinny et Albert Uderzo. Quatre pièces de 10 euros argent affichent la Liberté, quatre autres l’Egalité, les quatre suivantes, la Fraternité et la pièce de 50 euros illustre la Paix. Selon Uderzo, qui trouve l’idée « formidable », il était loin de s’imaginer que ses personnages à l’aspect comiques représenteraient un jour la Paix.

Une pensée émue pour ses amis disparus

Uderzo, a offert en janvier, au profit des familles des victimes de l’attentat contre Charlie Hebdo une planche originale de l’album « Les Lauriers de César ». Il a une pensée émue pour Cabu, le caricaturiste disparu, qu’il connaissait depuis ses débuts.

Ses pensées vont également à son ami René Goscinny le scénariste d’Astérix, mort en 1977 en soulignant qu’il était resté lui-même « un auteur de bande dessinée ». Selon Uderzo, le succès planétaire de ses albums « les dépasse largement et que René Goscinny et lui-même, ont su toucher une fibre particulière, un public mondial ».

Un hommage à la monnaie de Paris

Uderzo, très touché par le choix de la Monnaie de Paris, rend également aux graveurs de cette noble institution. Il est extrêmement difficile de « traduire en volume, sans trahir en dessin à plat ». Joaquim Jimenez, le responsable de la création de la Monnaie de Paris a précisé, la complication et l’angoisse pour l’exécution de telles œuvres sans « trahir le volume d’un tel maître ».

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR