France : ouverture du procès de Gilbert Chikli l’escroc aux faux virements

0
28

Le lundi 30 mars 2015, le procès de Gilbert Chikli, l’inventeur de « l’arnaque au président » a lieu à Paris. Il est accusé d’escroquerie aux faux ordres de virement à l’encontre d’une cinquantaine de banques et grandes entreprises françaises, avec 17 autres accusés, selon RFI.

Le mode opératoire de Gilbert Chikli, qui a arnaqué ses victimes entre 2005 et 2006, est original.

Se faisant passer pour le PDG de grandes entreprises, après obtention des renseignements adéquats, Gilbert Chikli contactait les services financiers de la société victime. Il adressait des mails avec en-tête des entreprises, et établissait de fausses signatures. Ensuite, il ordonnait aux employés de procéder en urgence à des virements vers des établissements bancaires à l’étranger, notamment en Chine.

D’après le Figaro, l’arnaqueur, en 2005, a floué une agence de la Poste, sise dans le 1er arrondissement de Paris, pour un montant de 358 000 euros, versés en liquide par la directrice de l’agence. Ce système redoutable lui a rapporté, à travers diverses escroqueries, une somme avoisinant les 6 milliards d’euros.

Selon l’office central pour la répression de la grande délinquance, 700 tentatives ou faits ont été enregistrés entre 2010 et 2014, pour un préjudice équivalent à plus de 300 millions d’euros. La fraude s’étant, par ailleurs, généralisée.

Condamné à plusieurs mois de prison, Gilbert Chikli a recouvré la liberté en 2009. Réfugié en Israël, Gilbert Chikli n’assistera pas au procès.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR