Argentine : une poupée « trans » suscite la polémique

0
169

En pensant offrir une poupée à sa fille, une famille a eu la surprise de constater que la poupée en tenue de princesse a des organes sexuels masculins sous sa jupe. Jusqu’à présent, on nous a habitués à trouver des poupées sirènes, princesses, chanteuses, mannequins ou Barbie dans les magasins de jouets, la commercialisation d’une poupée « peu habituelle » a toujours provoqué la réaction des consommateurs comme c’était le cas de la poupée pénis aux Etats-Unis au mois d’août dernier.

Nouveau modèle ou défaut de fabrication ?

Les médias argentins n’ont pas précisé s’il s’agit d’un nouveau modèle récemment lancé sur le marché ou s’il est le fruit d’un défaut de fabrication, nous informe L’express. On sait seulement que la poupée est de fabrication chinoise achetée chez Once.

L’histoire a été relayé par un journaliste dans son émission « Roulette Russe ». Celui-ci a également posté la photo de la « poupée trans » sur ses comptes Facebook et Twitter et a invité les internautes à partager leur réaction.

Jouets transgenres : aucune influence sur la sexualité des enfants

Depuis, le débat est soutenu entre ceux qui sont pour et ceux qui sont contre la commercialisation des jouets transgenres. Si d’une part, les parents en colère, considèrent que ces jouets peuvent affecter la sexualité de leurs enfants. Les gays et les personnes « trans », d’autre part, se demandent si de tel jouet aurait facilité leurs enfances.

Lia Ricor de l’Association psychanalytique argentine a abordé la question sur eldiario24.com. Pour ce spécialiste,  « Ce serait étrange que  ces poupées aient une quelconque influence sur la sexualité future des enfants qui jouent avec. La polémique appartient au monde des adultes et n’a pas lieu d’impliquer les enfants ».

Selon toujours Lia Ricor, l’influence de ces jouets sur les enfants dépend surtout des réactions des parents : « Si les parents sont choqués par le jouet, alors cela affectera les enfants aussi. A l’inverse, s’ils adoptent une posture naturelle et relativisent, alors il n’y aura pas de conséquence pour les enfants ».

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.