Après le Sri Lanka, c’est au tour des Philippines de recevoir le Pape François

0
15

Après la larme de l’Inde, c’est aux Philippines, pays phare du Catholicisme en Asie que le Pape François débarque. Ce pays compte pas moins de 80 millions de fidèles et a reçu la nouvelle de l’arrivée du Pape avec le plus grand enthousiasme.

Une partie des fidèles veulent s’entretenir avec le Pape concernant les problèmes sociaux

Alors que le successeur de Saint-Pierre a fait le voyage dans un but spirituel, une partie des fidèles veulent s’entretenir avec lui des questions de pauvreté qui frappent aujourd’hui les Philippines. D’après les dires d’un fidèle,  » on sait que le Pape a des positions fermes sur les questions sociales. Et c’est un enjeu majeur aux Philippines aujourd’hui, explique cet activiste. Nous sommes confrontés à une pauvreté massive et à des violations des droits de l’Homme « .

Cet engouement est surtout dût au fait que le Pape  François se montre très concerné par les problèmes sociaux tels que la corruption, la pauvreté et l’avenir des jeunes. 

Le Pape François, un médiateur politique ?

L’arrivée du Pape suscite aussi une vague d’espoir. Les agriculteurs comptent sur lui pour raviver l’espoir de ces paysans sans terres qui ont entamé une grève de la faim pour récupérer plusieurs de leurs hectares. Selon l’un d’entre eux,  » Nous espérons que le Pape entendra notre appel à récupérer notre Terre qui a été saisie durant l‘ère Marcos « .

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.