« Je me sens Charlie Coulibaly » : Dieudonné écope de 2 mois de prison avec sursis pour « apologie du terrorisme »

0
32
dieudonne

Pour avoir publié le message « Je me sens Charlie Coulibaly » sur sa page Facebook dans la soirée du 11 janvier, jour de la marche républicaine à Paris, l’humoriste Dieudonné a écopé de 2 mois de prison avec sursis.

Apologie d’actes de terrorisme

Les propos de l’humoriste ont été jugés comme une incitation aux actes de terrorisme, mais pour sa part, il a affirmé avoir juste voulu faire passer « un message de paix » en associant Charlie Hebdo au nom du terroriste Amédy Coulibaly.

« Je condamne sans réserve et sans ambiguïté ces attentats et toute violence en général…Mais, Jésus n’embrasse-t-il pas et Charlie et Coulibaly? Ne réconcilie-t-il pas les deux dans une même paix? »

Apologie de crimes contre l’humanité

L’humoriste Dieudonné sera à nouveau jugé jeudi 19 mars, pour « apologie de crimes contre l’humanité » après avoir tenu des propos contre le journaliste Patrick Cohen, lors de son spectacle Le Mur. En effet, après avoir traité de « malade du cerveau » par le journaliste de France Inter, Dieudonné a formulé sa réponse de la manière suivante :

« Tu vois, lui, si le vent tourne, je ne suis pas sûr qu’il ait le temps de faire sa valise. Quand je l’entends parler, Patrick Cohen, je me dis, tu vois, les chambres à gaz… Dommage. »

Des propos qui lui ont déjà valu l’interdiction à la vente du DVD de son spectacle Le Mur.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.