France : 132 personnes condamnées pour apologie du terrorisme depuis les attentats du mois de janvier

0
15
apologie

Au total, 132 condamnations pour apologie du terrorisme ont été prononcées par la justice française depuis les attentats contre la France en début d’année. Début mars, une recrudescence de ce type d’affaires a été toutefois constatée auprès de la 16e chambre correctionnelle du TGI de Paris.

126 mineurs sur les 509 auteurs recensés

Selon un bilan publié par la chancellerie, à la suite des attentats du 7, 8 et 9 janvier dernier, « 550 affaires pour apologie ou provocation au terrorisme » ont été reçues par le tribunal dont « les trois quarts ont un ou des auteurs identifiés (79%) ». Parmis les 509 auteurs enregistrés, il y a eu 126 mineurs et 72% de majeurs. Parmi les 550 affaires traitées, « 22 seulement ont été classées sans suite et 15 ont fait l’objet d’une procédure alternative aux poursuites ». La moitié des poursuites ont conduit à une comparution immédiate, notamment celles qui ont concerné une « infraction d’apologie du terrorisme en relation avec des personnes dépositaires de l’ordre public ». En effet, 180 affaires concernaient des altercations avec les forces de l’ordre avec des infractions connexes pour 97 d’entre elles.

93 auteurs sur 132 emprisonnés

Parmi les 132 auteurs condamnés pour apologie du terrorisme, 93 ont écopé d’une peine d’emprisonnement ferme partiel ou total. Le tribunal a également recensé 100 mandats de dépôt. En ce qui concerne les faits d’apologie du terrorisme ou d’incitation au terrorisme, 23 auteurs sur 130 ont été condamnés à une peine de prison ferme.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.