Apologie du terrorisme : un strasbourgeois écope de 6 mois de prison ferme

0
46

Suite à une publication postée sur Facebook concernant l’attaque de Charlie Hebdo, un homme a été condamné à 6 mois de prison ferme pour apologie du terrorisme, à Strasbourg.

Mardi, Omar Bozarhoun, un père de famille de 30 ans, a été condamné à une peine aménageable de 6 mois  ferme par le tribunal correctionnel de Strasbourg, pour « apologie publique d’un acte de terrorisme commise au moyen d’un service de communication ». Il était convoqué au tribunal le 12 janvier et a demandé à reporter son procès estimant que la date était trop proche des événements et que les émotions étaient encore vives. Il était en détention provisoire pendant 15 jours.  Le parquet avait requis un an de prison ferme pour ce chauffeur routier qui a déjà été plusieurs fois condamné pour trafic de drogue. Son avocat, Me Michaël Wacquez a déclaré, à la sortie du procès: « Je ne voulais pas que la justice pénale soit l’exutoire d’une condamnation morale » « Je ne souhaite pas que des individus puissent être privés de la liberté pour avoir commis une maladresse ».

Ce père de 2 enfants, se définissant comme étant « un musulman modéré », a publié une photo de kalachnikov sur Facebook accompagnée de la légende : « Bons baisers de Syrie. Bye bye Charlie ». Il sera convoqué par le juge d’application des peines pour l’aménagement de sa condamnation.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.