Andorre : la principauté éclaboussée par une affaire de blanchiment d’argent

0
19

Après l’arrestation de Joan Pau Miquel Prats, responsable de haut niveau de la B.P.A. ou Banca Privada d’Andorra, mis en examen et emprisonné pour blanchiment d’argent et liens avec la mafia chinoise, à Andorre-la-vVieille, la principauté d’Andorre renoue avec un passé tumultueux de paradis fiscal.

La B.P.A. : intermédiaire financier d’organisations criminelles internationales.

Les faits remontent à l’alerte provenant du FinCen ou Financial Crimes Enforcement Network, un organisme du Trésor américain de lutte contre la délinquance financière, Cette alerte concernait la B.P.A .

D’après la FinCen, la B.P.A. s’est révélée être un interlocuteur privilégié de blanchiment d’argent des recettes du crime organisé, de la corruption et du trafic d’êtres humains via un passage de ces fonds par le système financier américain. Des organisations criminelles chinoises et russes seraient les donneurs d’ordre.

La Principauté d’Andorre a nommé trois personnes pour s’occuper des affaires courantes de la B.P.A. après la destitution du conseil d’administration par le biais de l’INAF ou Institut National Andorran des finances, régulateur et superviseur du secteur bancaire.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.