Une Allemande de 45 ans tue son mari pour profiter de son héritage avec son amant

0
46
police

Une Allemande de 45 ans a assassiné son mari avec l’aide de son amant français de 49 ans pour ensuite s’approprier tout l’héritage que lui aurait léguer son conjoint de son vivant.

Placés en garde à vue

Interpellés dans l’Aude, les deux auteurs présumés de l’assassinat du ressortissant allemand – retrouvé pendu à son domicile à Eze, près de Nice en 2011, ont été placés en garde à vue mercredi 21 janvier, plus de trois ans après les faits. La brigade de recherches de la gendarmerie de Nice, en charge de cette affaire, avait déjà émis un doute quant au déroulement de la scène du meurtre qui a été déguisé en suicide par les deux amants. A l’époque, les deux auteurs du meurtre ont affirmé n’avoir plus eu de contact avec la victime. Une théorie qui s’est avérée fausse d’après l’enquête menée par la gendarmerie.

Désignée comme héritière du défunt mari

A l’époque, une autopsie avait révélé que l’homme s’est suicidé à son domicile. Mais ce qui avait mis la puce à l’oreille des enquêteurs était le fait d’avoir retrouvé une lettre qui stipulait que le défunt homme, âgé de 48 ans, avait légué tout son héritage à son épouse. De plus, les parents de la victime ont également souligné que leur fils n’avait jamais été suicidaire. Après avoir réalisé une analyse graphologique, les enquêteurs ont fini par découvrir que la lettre était fausse. Il a également été prouvé après enquête que le couple avait été sur le lieu du crime le jour-même du décès de la victime. Ils avaient alors fait le voyage entre le Sud-Ouest et la Côte d’Azur à bord d’un véhicule dont les plaques d’immatriculation étaient fausses.

Le couple d’amants a reconnu aujourd’hui avoir prémédité l’assassinat du mari de la quadragénaire.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.