Alpes-Maritime : le plan Vigipirate passe au « niveau alerte attentat »

0
67

Depuis les attentats de Paris, le plan Vigipirate a été activé au niveau vigilance renforcé dans toute la France, sauf en Ile-de-France où l’ « alerte attentat » a été requis. Au lendemain de l’attaque de militaires en faction devant un bâtiment abritant un centre juif, à Nice, le plan Vigipirate est également passé au niveau « alerte attentat » dans les Alpes-Maritimes.

Un risque terroriste imminent

Quand le plan Vigipirate passe au niveau « alerte attentat », cela signifie que l’on craint une menace terroriste imminente. Cet état d’alerte a été requis par Manuel Valls dans les Alpes-Maritimes, suite à l’agression au couteau de trois militaires à Nice par un homme, Moussa Coulibaly, qui a immédiatement été interpellé. Face à l’Assemblée nationale, ce mercredi, Manuel Valls de déclarer que « Au vu de la situation particulière que la ville de Nice vient de connaître (…), je viens de décider, comme en Ile-de-France depuis quatre semaines déjà, de passer dans les Alpes-Maritimes en plan Vigipirate au niveau alerte attentat, parce qu’il faut que tous les moyens soient mis en place ». En effet, pour le Premier ministre, « Le risque terroriste est bien là et peut survenir à tout moment ».

le plan Vigipirate

Manuel Valls a également précisé qu’à ce jour, il y a 830 sites surveillés en France, dont 30 à Nice et « Ce dispositif sera maintenu et les moyens militaires sans précédents continueront à être dégagés ».

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.