AirAsia : Les plongeurs ont découvert 5 corps attachés à leurs sièges près de l’épave

0
13
airasia

Les recherches continuent après la découverte des débris de l’avion d’AirAsia en mer de Java depuis le crash du 28 décembre 2014. 58 corps ont été repêchés à ce jour sur les 162 passagers du vol qui partait de Surabaya (Inde) à destination de Singapour.

5 corps attachés à leurs sièges

Ce jeudi 22 janvier, les plongeurs indonésiens effectuant des recherches autour du fuselage de l’avion d’AriAsia ont découvert cinq corps de passagers qui sont restés attachés à leur siège. Retrouvés à 50 ou 100 m de l’épave de l’avion, ces cinq corps ont été ensevelis sous la boue, selon S.B Supriyadi, un responsable indonésien de l’Agence de recherches et de secours.

« Nos plongeurs ont découvert cinq corps ensevelis sous la boue, près du fuselage de l’avion…Ils étaient encore attachés à leur siège…Nous pensons qu’ils ont été éjectés du fuselage qui se trouve à 50 ou 100 mètres »

Le fuselage reste inaccessible

Par ailleurs, selon toujours les explications fournies par S.B Supriyadi à l’AFP, les plongeurs n’ont pas encore réussi à atteindre le fuselage de l’Airbus A320-200. Pour rappel, l’avion appartenant à la compagnie AirAsia a disparu des radars de contrôle le 28 décembre 2014 après avoir signalé sa dernière position, non loin du lieu du crash.

« Les plongeurs n’ont pas encore atteint le fuselage, dans la mesure où la visibilité est seulement d’un ou deux mètres ».

Les boîtes noires retrouvées

Le même responsable de confier que les boîtes noires de l’appareil ont déjà été retrouvées et remises aux enquêteurs pour analyse. Ces derniers devraient d’ailleurs présenter un rapport préliminaire de leurs analyses le 28 janvier prochain. Les premières explications fournies par Ignasisus Jonan, le ministre indonésien des Transports avancent  par ailleurs que l’avion avait été confronté à de très mauvaises conditions météorologiques, l’obligeant à faire une ascension trop rapide et non contrôlée. Ce qui aurait par la suite causé le crash.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.