Agression de Mark Lippert à Séoul: vers une piste nord-coréenne ?

0
15

Des faits nouveau ont éclaircis l’agression dont l’ambassadeur américain à Séoul, Mark Lippert, a été victime. Suite à l’incident, le suspect principal a été arrêté, mais de nouveau éléments concernant ce dernier ont fait surface.

La Corée du Sud dément toute responsabilité dans cette attaque

Au fur et à mesure de l’avancement de l’enquête, il a été établi que l’assaillant de Mark Lippert, Kim Ki-jong, a fait de nombreux voyages en direction de la Corée du Nord entre 2006 et 2007. Le motif de cette agression serait que l’assaillant a pensé que les États-Unis étaient le principal obstacle à la réunification de la Corée du Nord et de la Corée du Sud. Aussi, Kim Ki-jong a essayé en vain d‘ériger un mémorial en l’honneur de Kim Jong-il lors de son décès en 2011, en plein cœur de Séoul.

Actuellement, une piste en direction de la Corée du Nord sera suivie, vu que cette dernière a qualifié l’attaque de « juste châtiment ». Le porte-parole du ministère sud-coréen de l’Unification, chargé des affaires intercoréennes a déclaré: « La Corée du Nord devrait cesser ses provocations irrationnelles et penser sérieusement à ce qu’elle doit faire pour développer les relations intercoréennes et une paix véritable sur la péninsule coréenne ».

La vie de l’ambassadeur Mark Lippert n’est plus en danger. Il a reçu 80 points de suture pur sa blessure au visage.

Toutefois, de son côté également, la Corée du Nord a aussi démenti toute implication sur cette agression.

 

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.