Afghanistan : première transition démocratique du pays

0
110

Toujours déchiré par la violence et l’instabilité, l’Afghanistan vit aujourd’hui sa première transition démocratique depuis la chute des talibans en 2001, mettant Hamid Karzaï au pouvoir pour treize ans.

Un partage de pouvoir

Après de longues années au pouvoir, Hamid Karzaï cède la place Ashraf Ghani, un économiste, pour diriger l’Afghanistan, consacrant ainsi la première transition démocratique dans l’histoire du pays. Cependant, force est de constater que le scrutin du second tour qui a remis les pouvoirs entre les mains du nouveau président afghan a était marqué par des fraudes massives, contraignant les Etats-Unis et l’ONU à intervenir. En effet, chacune des deux parties revendiquant la victoire, il a fallu créer un consensus pour éviter que la crise politique ne fragilise davantage le pays. De ce fait, sous la pression de Washington et des Nations Unis, un gouvernement d’union nationale a été formé, dans lequel Ashraf Ghani sera le nouveau président tandis qu’Abdullah Abdullah, son rival au second tour, jouera le rôle du Premier ministre.

Ashraf Ghani et Abdullah Abdullah

Lors de la cérémonie officielle d’investiture, Hamid Karzaï d’affirmer que, « Aujourd’hui, après treize ans à la tête du gouvernement, je suis fier de transférer le pouvoir au nouveau président. » De son côté, Ashraf Ghani de déclarer « Je promets devant Dieu que je vais obéir et soutenir la sainte religion de l’islam. Je vais respecter la Constitution et les lois et les mettre en œuvre. » Le nouveau président également d’assurer qu’il défendra «  l’indépendance et la souveraineté de l’Afghanistan

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.