Un homme de 57 ans meurt après avoir bu 56 shots de whisky dans un bar

0
1139
shots

Boire son verre « cul sec, » un jeu d’alcool qui vient de faire une victime en Auvergne. L’homme, tombé dans un coma profond après avoir bu 56 shots de whisky, est mort peu de temps après son arrivée à l’hôpital.

Jeu à boire

Le week-end dernier, un bar situé à Clermont-Ferrand a lancé un « concours de shooters », qui consiste à boire le plus possible d’alcool dans un temps donné. Comme tant d’autres clients, un homme de 57 ans s’est prêté au jeu et l’a remporté, haut la main, avec 56 shots bus. Au dernier verre, l’homme s’est écroulé et est tombé dans un coma éthylique profond. Évacué d’urgence à l’hôpital, l’homme a trouvé la mort, le lendemain matin.

Enquête policière

Dans cette affaire, la police pourrait retenir en charge la responsabilité du propriétaire du bar, pour avoir proposé autant de quantité d’alcool à ses clients. L’issue de cette affaire reste encore inconnue mais l’enquête poursuit son chemin.

Taux d’alcool

Pour information, l’alcool absorbé par une personne passe directement dans son sang. Ce qui occasionne, dès le premier verre, un changement de comportement chez l’individu. Pour 0,16g/L à 0,50g/L, la personne commence à faire des gestes non coordonnés et perd petit à petit sa vigilance. La quantité maximale d’alcool que le foie humain est capable d’éliminer est de 2,4g/L mais c’est un seuil qu’il faut éviter d’atteindre. Au delà, à partir de 3g/L, l’individu tombe dans un coma éthylique et si le seuil de 5g/L est atteint, c’est la mort assurée.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.