73 Français combattants du groupe Etat Islamique ont été tués en Syrie et en Irak

0
37
jihad

Invité sur le plateau de l’émission Des Paroles et des actes sur France 2 jeudi soir, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé que 73 jihadistes français ont été tués sur le terrain de combats en Irak et en Syrie.

73 morts sur 1 400 radicalisés

Au début de l’année, le gouvernement français a annoncé qu’il y avait près de 1 400 Français « sur le théâtre d’opérations terroristes » en Syrie et en Irak. Il a également été notifié début janvier que près de 70 d’entre eux avaient trouvé la mort lors des combats. Ce jeudi, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a communiqué le nombre exact des jihadistes français tués dans ces deux pays. Ainsi, ils seraient au nombre de 73 à ce jour.

La loi antiterroriste

Le ministre de l’Intérieur a également évoqué la dernière loi antiterroriste qui vient d’être votée par le Parlement en automne denier. Grâce à cette loi, il sera selon lui, beaucoup plus facile d’arrêter à temps les jeunes radicalisés et aussi de prendre en main les jihadistes qui reviennent la plupart du temps meurtris au pays.

« Si nous les laissons partir, ils s’engagent dans des exactions…Quand ils reviennent, s’ils n’ont pas été détruits physiquement sur place, les jihadistes sont«psychologiquement détruits» et «plus dangereux qu’avant qu’ils ne soient partis…Cette mesure sera efficace et permettra d’éviter bien des risques ».

Mise en place d’un plan anti-terrorisme

Le gouvernement a également annoncé la création de plusieurs postes dépendant du ministère de l’Intérieur pour mettre en place un plan anti-terrorisme efficace. Dans ce sens, 1 400 postes directs seront fournis dont 1100 pour le renseignement. 425 millions de crédits d’investissement et d’équipement seront également répartis sur trois ans afin d’apporter une amélioration sur les systèmes et les moyens informatiques déjà en place.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.